Mère porteuse : du rêve à la réalité

Depuis 2004, une loi canadienne, la LPA (loi de procréation assistée) permet à un couple infertile de demander à une femme de porter leur enfant. Le phénomène de mère porteuse est de plus en plus d’actualité. Cette réalité peut faire place à des situations inusitées.  Voici celle cette jeune mère porteuse qui se retrouve dans une situation bien contraignante. Après 8 semaines de grossesse, le couple qui devait lui verser une forte somme d’argent pour ce service, lui fait volte-face. Pourquoi? Parce que la mère du couple est tombée miraculeusement enceinte.

Source : Photothèque Le Soleil

Voici quelques articles qui décrivent la situation :

Voici différents  points de vue :

La variété des points de vue exprimés  met en évidence des conceptions différentes de la justice face au phénomène des mères porteuses. Cette situation amène une polarisation autour des droits des parents qui font appel au service et à ceux de  la mère porteuse. Toutefois, l’article Mère porteuse : doit-on se réjouir? (La Presse, 2008-09-25)  soulève de nombreuses questions éthiques qui élargissent la réflexion. En voici d’autres que nous vous proposons :

  1. Outre les parents et la mère porteuse, quels sont les acteurs concernés?
  2. Quelles sont les motivations :
    • De la mère porteuse?
    • Des parents qui font appel au service de mère porteuse?
  3. Quels sont les repères légaux en cause au regard de la procréation assistée?
  4. Quelles tensions sont engendrées par les lois provinciale et fédérale?
  5. Sur quelles valeurs reposent les différents points de vue exprimés?
  6. Quelles sont les options possibles?
  7. Quelles sont les impacts pour chacune des ces options pour :
    • L’enfant à naître?
    • Les parents qui font appel au service de mère porteuse?
    • La mère porteuse?
    • La famille de la mère porteuse?
    • Etc.
  8. Quelles options favorisent le mieux vivre ensemble?

N’hésitez pas à répondre à l’une ou l’autre de ces questions à l’aide de commentaires. Nous vous proposons d’indiquer le numéro de la ou des questions auxquelles vous répondez.

À vous de réfléchir.

50 réponses à to “Mère porteuse : du rêve à la réalité”

  • GF40403gma:

    Selon moi,je trouve que le meilleur choix pour des parents qui ne peuvent pas avoir des enfants c’est avoir recours a une mère porteuse c’est la meilleur solution car l’enfant est fécondé a partir des cellules de ses parents, mais la seule différence c’est qu’il est dans le ventre d’une autre femme.En plus c’est avantageux pour la mère porteuse d’avoir de l’argent et pour les vrais parents d’avoir des enfants. Mais il doit y avoir des lois strictes pour protéger la mère porteuse et les parents , si les parents décident de ne pas prendre l’enfant ou la mère porteuse veut garder l’enfant ça peut causer des problèmes.

  • GF40403mpgc:

    Selon moi, si tu veux vraiment un enfant, c’est mieux d’aller adopter et non recourir a un mère porteuse. Avec les mères porteuses, il peut y avoir des problèmes si le couple dit ne plus vouloir et que la mère porteuse est déjà enceinte, l’enfant va aller où? Mais pour les personnes qui veut avoir recours aux mères porteuses, il devrait avoir des lois strictes et ça doit être légal.

    • JR14432.EPUA:

      En effet, il devrait y avoir des lois strictes en ce qui concerne les mères porteuses. Il est aussi vrai qu’il peut y avoir des complications. Par contre, adopter est une très longue procédure. L’adoption est quelque chose de très compliquée. Les couples qui ne peuvent pas avoir d’enfants devraient avoir le droit de demander des services à une mère porteuse.

  • GF40403DL:

    D’après moi, le recours a une mère porteuse est une très bonne idées mais il faut toujours faire attention puisque ça peut entraîner plusieurs problèmes. Comme le texte  »Être mère porteuse au Québec est illégal, mais pas criminel » je suis d’accord que ça devrait être beaucoup plus supervisé, quoi faire si la mère porteuse décide de garder l’enfant? ce qui n’est pas surprenant puisqu’elle a portée l’enfant 9 mois. Il faudrait que la famille et la madame qui porte l’enfant soient plus surveillé et que la mère porteuse soit absolument sur qu’elle ne voudra pas garder l’enfant et qu’elle ne pourrait pas le garder. Pourquoi ne pas demander à des personnes de notre entourage avant de demander à des inconnues? C’est évident qu’il y a plusieurs côté négatif mais ça serait fou de rendre cette possibilité illégal puisque ça fonctionne super bien pour certaines familles.

  • GF40403ell:

    Je crois que l’idée d’avoir recours à des mères porteuses peut être très avantageux, pour les femmes qui ne peuvent pas en avoir. Mais il devrait cependant avoir des règles à suivre, par exemple, concernant l’article « Ventre à louer ». C’est bien beau de se proposer comme mère porteuse mais il faut aussi savoir comment gérer ses grossesses, la femme dont il est question dans cet article, laisse croire qu’elle n’est pas aussi professionnelle qu’elle l’entend.

    Mais à l’inverse, les femmes qui souhaitent avoir recours à une mère porteuse doivent s’assurer de faire la procédure jusqu’au bout et de ne pas lâcher la femme qui porte leur enfant. Car celle-ci se retrouverait avec un enfant qu’elle ne souhaiterait sans doute pas garder.

  • GF40404AP:

    Dans un premier lieu , ce n’est pas a vous de juger d’une decision qui ne vous concerne pas, ce choix revient aux meres qui mettent en <> leur ventre. Cette decision que les meres font peuvent etre liee a des problemes de finance alors ceci ne devrait pas nous inciter a porter un jugement car nous ne sommes pas au courant ce que certaines personnes vivent. Deuxiemement , pour les parents adoptifs, peut-etre ils sont poussés par le simple caprice davoir un enfant avec certains traits physiques qu’ils n’auraient pas pu lui offrir. Il se peut aussi qu’un des parents ait un probleme de sterilite les mettant dans une situation d’incapabilite a avoir un enfant.

  • GF40405jm:

    Selon moi, être une mère porteuse c’est bien mais il ne faut pas exagérer avec l’âge par exemple la nouvelle de la mère de 61 ans qui a mis au monde l’enfant de sa fille. Alors ça me mène a vous dire qu’on devrait mettre un âge limite pour être une mère porteuse.

    • GF40403DL:

      je ne vois pas pourquoi il devrait y avoir une limite d’âge, si la personne accepte de porter l’enfant, peut importe l’âge qu’elle a et qu’elle peut le faire, pourquoi pas? Si c’est une amie de la famille, ça évite plusieurs complications pour la famille qui veut l’enfant.

      • JR14432.BERC:

        Je comprends pourquoi il/elle parle de limite d’age. Certes, les femmes sont toutes différentes, mais il y a certains points qui sont communs à toutes. C’est vrai que plusieurs femmes n’atteignent la ménopause qu’à 50 ou 60 ans, mais ce n’est pas parce qu’elle sont encore capable de faire un bébé que c’est nécessairement favorable. Tout le monde qui a suivit des cours de génétique basique savent qu’on se «détériore» avec l’âge, tout le monde, sans exception. Cela voudrait dire qu’une femme engendre beaucoup plus de risques à elle même et à l’enfant durant une grossesse en âge élevé, car l’enfant et/ou la mère pourraient développer un déficit de nutriments importants. Donc, je suis d’accord, instaurer une limite d’âge aux mères porteuses serait une chose juste à faire.

      • JR14432.COUE:

        Après 40 ans, environ, une grossesse a plus de chance d’avoir des complications pour l’enfant et pour la mère. Les chances de complications sont encore plus grandes à 60 ans. Alors je suis d’accord avec l’opinion de GF40405jm, il faudrait appliquer une limite d’âge pour éviter les dommages aux familles, aux mères porteuses et aux enfants.

    • GF40406MLR:

      Je suis en accord avec toi. Le gouvernement devrait mettre un âge limite pour les mères porteuses parce qu’elles pourraient avoir des problèmes de santé ce qui pourrait entraîner des problèmes au bébé.

  • GF40401da:

    Selon moi,être une mère porteuse est un choix que l’on doit faire il ne faut pas les juger. Elle permet aux personnes qui ne peuvent pas faire d’enfant et permet à de nouvelles personnes de pouvoir vivre leur vie et peut-être devenir la prochaine génération.Je trouve que c’est un très bel acte d’amour pour les enfants et pour les parents qui veulent des enfants.

  • GF40405jm:

    Selon moi, ceux qui veulent être une mère porteuse et mettre leur ventre a louer ont le droit de le faire parce que c’est leur choix et on ne devrait pas les juger parce qu’elles font des enfants, pour la prochaine génération.

  • GF40404ap:

    Pour commencer,être mère porteuse est un choix personnelle. D’après-moi chaque femme qui décident de faire cela ont une une bonne raison. Soit économique, familiale ou etc. Seulement, comme le dit la loi 541, il est strictement interdit au Québec. Cela signifie que ces femmes ont tout de même le droit de porté l’enfant de quelqu’un d’autre, mais cela en dehors du Québec! Et cela ne causerais plus aucun problème à ce niveau. Sauve qu’il ne faut pas oublier qu’il y a beaucoup de responsabilités qui suivent en décidant de devenir mère porteuse! C’est un choix a prendre.

  • GF40405at:

    Personnellement, je suis d’accord pour légaliser les mères porteuses mais si je devait y avoir recourt, je signerai un contrat et faire une entente car les choses ne se déroulent pas toujours comme prévue et ce n,est pas la meilleure façon d’avoir un enfant…

    • GF40401AP:

      Comme tu l’as dit, il y a beaucoup de choses qui ne se déroulent pas comme prévu. Oui je suis d’accord que si les gens veulent avoir recours à une mere porteuse ils ont le droit mais faites attention parce que la plupart des femmes qui le font, elles vont souvent vouloir garder le bébé, car c’est elle qui l’a porté et accouché. Puis ca va causer beaucoup d’autres problemes, alors à vous de faire votre choix si vous voulez avoir recours a une mere porteuse..

Laisser un commentaire