La hausse des sans-abris

Le 21 octobre 2011, La nuit des sans-abris s’est tenue dans 25 villes du Québec. On observe au Québec et dans le monde une augmentation des sans-abris. Plusieurs articles de journaux parlent de cette réalité.

Voici quelques articles de journaux qui nous démontrent différentes facettes de cette réalité.

Différents points de vue…

Voici des questions morales que l’on peut se poser en lien avec l’itinérance :

  • Est-ce que je suis en faveur d’aider ou de ne pas aider les itinérants?
  • Selon toi, est-ce qu’un itinérant est quelqu’un qui veut vivre ainsi ou non?

Mais quelles sont les questions éthiques qui sous-tendent ces questions morales? Voici quelques pistes qui peuvent éclairer. À noter, éviter de répondre aux questions morales, centrez-vous sur les questions éthiques puisque ce sont elles qui font l’objet de ce billet.

1- Qui sont les acteurs concernés?

2- Quels sont les différents points de vue?

3- Quelles sont les tensions qui émergent de ces points de vue?

4- Quelles sont les valeurs sous-jacentes aux points de vue exprimés?

5- Quels sont les repères qui guident chacun des acteurs?

6- Quelles sont les conséquences des actions posées par les différents acteurs impliqués dans cette situation?

7- Quels sont les choix ou les actions possibles pour favoriser le mieux vivre ensemble dans cette situation?

N’hésitez pas de répondre à l’une ou l’autre de ces questions à l’aide du formulaire de commentaire. Nous vous proposons d’indiquer le numéro de la ou des questions auxquelles vous répondez.

À vous de réfléchir…

27 réponses à to “La hausse des sans-abris”

  • GF40401HL:

    D’après ce que j’en sais, les sans-abris sont des gens qui sont démunis de revenus. La solution serait donc de les faire travailler (au moins a salaire minimum) sur des choses qui ne nécessitent guère de formation(s) particulière(s). Cela aiderait beaucoup l’état et la province en créant des emplois ce qui stimule l’économie.

  • GF40401LL:

    .> Je crois que le gouvernement, oui, peut subventionner pleins de choses pour les itinérants. Mais en réalité, je crois que les personnes qui peuvent les soutenir mentalement, ou les aider a vraiment s’en sortir sont ceux qui les aident et les côtoient chaque jour: Le Réseau d’aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM), l’organisme communautaire Dîners Saint-Louis, etc.

  • GF40401LL:

    .> D’après moi, une des causes qui engendre l’itinérance serait la pauvreté. La mise en place de mesure structurelles, comme le logement sociaux, la hausse des prestations d’aide sociale etc. serait assez pour éliminer la pauvreté. Je pense donc que si l’argent des contribuables seraient mises aux bonnes place, elle pourrait donc disparaître en parti.

    • Moi perssonelement je croit que les sans abris sont causer par le gouvernement avec tout les impot et les taxe qui donne ces difficile de vivre sans avoir de probleme d’Argent.Si le gouvernement baisser les taxe et impot le taux de sans abris diminurais assurement donc voila mon avis concernant les sans abri.

  • GF40402:

    Je trouve que malgré le fait que le gouvernement fasse beaucoup d’efforts pour satisfaire les sans-abris, il y a toujours un petit manque qui s’impose. Je pense que pour mieux aider, il faudrait qu’il y ait une équilibre entre les classes sociales.

  • GF40402:

    Je trouve que le gouvernement fait un très bon geste en aidant les personnes les plus démunies, c’est-à-dire les sans-abris.
    Il ne faudrait pas attendre que ça soit juste le gouvernement qui aide les sans-abris sinon il faut mettre de notre part aussi.
    Étant donné que ce sujet devient très courant dans notre société actuelle, nous devons trouver une solution pour resoudre ce problème.

  • GF40406M-A:

    A mon avis c’est une bonne idée du maire Denis Coderre de donner des sources d’aide pour les sans-abris qui habitent à Montréal. On en croisent beaucoups dans les rues et dans les metros dans cette ville et.Je suis aussi sur qu’ils veulent de l’aide. je pense qu’on a tout le droit a une seconde chance. Le gouvernement peut les aider et avec les idées du maire Coderre peut-etre quelques sans-abris peuvent s’en sortir.

  • GF40401S.L.S.:

    Selon moi, on devrait investir dans les coûts sociaux de la pauvreté tant qu’à mettre des millions de dollars dans des projets, il y a des choses qui presse plus et qui sont plus importante pour aider les gens dans la misère et les aider en sans sortir.

Laisser un commentaire